U.4 Toilettes à chasse d'eau

ll existe deux types de toilettes à chasse d’eau : les toilettes à chasse manuelle, où l’eau est versée manuellement par l’utilisateur, et les toilettes à chasse mécanique, où l’eau provient d’un réservoir situé au-dessus de la cuvette. Les toilettes à chasse mécanique sont directement raccordées au réseau d’alimentation en eau. Lorsque celle-ci n’est pas constante, il est possible de transformer n’importe quelles toilettes à chasse mécanique en toilettes à chasse manuelle.

Les toilettes à chasse sont dotées d’un siphon qui empêche les remontées d’odeurs et le passage des mouches dans la conduite d’évacuation. Pour faire fonctionner les toilettes à chasse manuelle, l’utilisateur doit verser entre 1 et 3 L d’eau dans la cuvette (par exemple à l’aide d’un seau) pour évacuer les excreta. La quantité et la force de l’eau (due à la hauteur) doivent être suffisantes pour permettre aux excreta de se déplacer de l’autre côté du siphon. En ce qui concerne les toilettes à chasse mécanique, l’eau est stockée dans le réservoir situé au-dessus de la cuvette et est libérée en poussant ou en tirant un levier. Cela permet à l’eau de couler dans la cuvette, de se mélanger aux excreta et de les emporter. On peut utiliser des toilettes avec siège ou avec une dalle. En raison d’une demande croissante, les fabricants locaux sont de plus en plus à même de produire des toilettes à chasse mécanique en grande quantité et financièrement abordables.

Considérations sur la conception

Le siphon en forme de U qui facilite l’étanchéité des toilettes est de préférence fabriqué en plastique ou en céramique pour éviter les colmatages et faciliter le nettoyage (le béton peut se colmater plus facilement s’il est rugueux ou texturé). La forme du siphon détermine la quantité d’eau nécessaire pour le rinçage. La profondeur d’étanchéité optimale est d’environ 2 cm pour minimiser la quantité d’eau nécessaire à l’évacuation des excreta. Le diamètre du siphon doit être d’environ 7 cm. Les toilettes modernes utilisent entre 6 et 9 L par chasse et même jusqu’à 1,5 L pour certains modèles, alors que les modèles plus anciens étaient conçus pour utiliser jusqu’à 20 L d’eau. Il est nécessaire de recourir aux services d’un plombier pour l’installation de toilettes à chasse pour s’assurer que toutes les valves sont raccordées correctement et sont étanches.

Matériaux

Les toilettes à chasse mécanique sont le plus souvent fabriquées en porcelaine et de façon industrielle. Les dalles (pour la défécation en position accroupie) peuvent être fabriquées localement en béton (sous réserve de disponibilité en sable et en ciment), fibre de verre, porcelaine ou acier inoxydable. Des moules en bois ou en métal peuvent être utilisés pour produire des unités localement. Il existe également des sièges de toilettes et des dalles préfabriqués en plastique, ainsi que des dispositifs à siphon ou un mécanisme de fermeture à bascule qui peuvent être fixés sous les dalles.

Contexte

Les toilettes à chasse d’eau ne sont adéquates que lorsque l’approvisionnement en eau est stable. Il n’est pas nécessaire que l’eau soit potable. Les eaux grises peuvent être recyclées et utilisées comme eau de chasse, à condition que la quantité de matières organiques soit limitée, afin d’éviter le colmatage des conduites en raison du développement d’un biofilm et l’exposition des usagers aux agents pathogènes. Les toilettes à chasse d’eau conviennent à ceux qui s’assoient ou s’accroupissent, ainsi qu’à ceux qui se lavent avec de l’eau ou se nettoient avec du papier hygiénique. Les toilettes à chasse manuelle nécessitent (beaucoup) moins d’eau que les toilettes à chasse mécanique, mais elles peuvent se boucher plus facilement et ainsi nécessiter davantage d’entretien. En règle générale, les toilettes à chasse manuelle sont bien adaptées aux fosses simples et aux fosses doubles S.6 , ainsi qu’éventuellement aux fosses septiques S.13 . On ne peut envisager d’installer des toilettes à chasse mécanique que dans la mesure où l’ensemble des réseaux et des équipements nécessaires sont disponibles localement. Dans le cas où l’approvisionnement en eau est constant, ce type de toilettes convient aussi bien à un usage public que privé. Il est indispensable de raccorder les toilettes à chasse d’eau à une technologie de collecte et de stockage/traitement ou de transport pour recevoir les eaux noires.

Fonctionnement et entretien

Puisqu’il n’y a aucune pièce mécanique, les toilettes à chasse manuelle sont plutôt robustes et nécessitent rarement des réparations. Malgré l’utilisation continue d’eau, elles doivent être nettoyées régulièrement pour maintenir leur caractère hygiénique et éviter la formation de taches. Les toilettes à chasse mécanique doivent être entretenues, notamment en ce qui concerne le remplacement et la réparation de certaines pièces mécaniques. Les boutons, les leviers et les mécanismes situés à l’intérieur du réservoir sont particulièrement vulnérables. Afin de réduire les besoins en eau et de prévenir les colmatages, les produits de nettoyage anal sec, les produits d’hygiène menstruelle et les déchets ne doivent pas être jetés dans les toilettes. Cette problématique doit être abordée dans le cadre des activités de promotion de l’hygiène X.12 et nécessite la mise en place d’un programme de gestion des déchets X.8.

Santé et sécurité

Les toilettes à chasse sont une solution sûre et confortable à condition qu’elles restent propres. Il faut mettre à disposition des matériaux de nettoyage anal et un dispositif de lavage des mains.

Coûts

Le coût des toilettes à chasse d’eau dépend beaucoup du modèle choisi et des coûts additionnels relatifs aux technologies ultérieures de collecte, de transport, de traitement et d’élimination qui doivent aussi être pris en compte. Les coûts de fonctionnement dépendent du prix de l’eau. Les toilettes à chasse mécanique sont plus chères que les toilettes à chasse manuelle.

Aspects sociaux

Les toilettes à chasse d’eau évitent aux utilisateurs de voir ou de sentir les excreta des utilisateurs précédents. Aussi, elles sont généralement bien acceptées. Sous réserve que le siphon fonctionne bien, il n’y pratiquement aucune odeur et les toilettes doivent être propres et agréables à utiliser. Le modèle de toilettes à chasse d’eau choisi doit refléter les préférences des utilisateurs (position assise ou accroupie, pratiques de nettoyage anal, orientation par rapport au point de prière, etc.). Il doit également prendre en compte l’accessibilité et la sécurité de tous les utilisateurs X.10.

Critères de décision clés

Produits entrants

Fèces
Eau de chasse
Urine

Produits sortants

Eaux noires

Phase d'urgence

Réponse aiguë + +
Stabilisation + +
Relèvement + +

Caractéristiques des sols

Contraignantes

Niveau d’application

Ménage + +

Avec et sans usage d’eau

Avec usage d’eau

Niveau de gestion

Ménage + +
Partagé +
Public +

Complexité technique

Faible

Espace requis

Faible

Objectifs et caractéristiques clés

Barrière entre l’utilisateur et les excreta. Eau de chasse nécessaire. Réduction des odeurs et des mouches.

Forces et faiblesses

  • Le siphon empêche efficacement les remontées d’odeurs
  • Les excreta d’un utilisateur sont évacués avant que le prochain utilisateur n’arrive
  • Conviennent à tous les utilisateurs (position assise, accroupie, nettoyage anal avec ou sans eau)
  • Faible coût d’investissement; les coûts de fonctionnement dépendent du prix de l’eau
  • Nécessitent une source d’eau constante (cela peut être de l’eau recyclée et/ou de l’eau de pluie récupérée)
  • Leur production nécessite des matériaux et un savoir-faire qui ne sont pas forcément disponibles partout
  • Les matériaux de nettoyage sec grossiers peuvent boucher le siphon

Références sélectionnées

Conception de toilettes à chasse d’eau, dimensions et critères de conception essentiels

Mara, D. D. (1985): Design of Pour-Flush Latrines. UNDP Interregional Project INT/81/047. The World Bank, Washington D.C., US

Mara, D. D. (1996): Low-Cost Urban Sanitation. Wiley, Chichester, UK

Maki, B. (2005): Assembling and Installing a New Toilet.

Vandervort, D (2007): Toilets: Installation and Repair.

arrow_upward