S.5 Double fosse (sans eau)

Les systèmes secs à double fosse utilisent deux fosses en alternance. Il s’agit notamment des doubles fosses ventilées améliorées (VIP) et des latrines fossa alterna. L’alternance des fosses permet à l’effluent de s’infiltrer dans le sol et aux boues de se décomposer dans la fosse au repos, pendant que l’autre fosse est en service. Le système d’alternance permet de réduire la quantité d’humus qui doit être évacuée et de rendre le produit final plus hygiénique.

Les systèmes secs à double fosse peuvent fonctionner avec deux fosses simples ou deux fosses ventilées. Dans le cas des doubles fosses ventilées améliorées (VIP), les excreta (ou les fèces s’il s’agit de toilettes sèches à séparation d’urine U.2 utilisées comme interface utilisateur) sont transformés en humus, tandis que dans les fossa alterna, un additif (matières organiques comme des cendres ou des feuilles) est ajouté dans la fosse après chaque utilisation. Ces dernières sont en principe peu profondes (de l’ordre de 1,5 m), tandis que les doubles fosses ventilées améliorées (VIP) peuvent atteindre une profondeur allant jusqu’à 3 m. Dans les deux systèmes, les deux fosses sont utilisées en alternance. L’effluent s’infiltre dans le sol. Quand la première fosse est remplie, elle est mise hors service et l’interface utilisateur est transportée sur la seconde fosse. Pendant que la seconde fosse est utilisée, les matériaux dans la première fosse peuvent se décomposer et sécher, réduisant ainsi leur volume et devenant plus hygiéniques. Grâce au temps de repos prolongé, le contenu de la fosse est partiellement traité et ressemble à de l’humus. En général, la durée du cycle d’alternance est comprise entre 6 et 24 mois, en fonction du volume de la fosse et du nombre d’utilisateurs.

Considérations sur la conception

Pour chaque système, une seule interface utilisateur est nécessaire, celle-ci étant déplacée de la première à la seconde fosse quand la première fosse est pleine. Les doubles fosses ventilées améliorées (VIP) sont construites comme les VIP à fosse unique S.4 mais avec deux fosses. Comme les fossa alterna sont beaucoup moins profondes, elles peuvent être construites directement sur le sol, sans creuser, et peuvent être adaptées aux zones sujettes aux inondations ou lorsque la nappe phréatique est élevée. Les fosses doivent être construites l’une à côté de l’autre à une dis-tance suffisante pour éviter la contamination croisée.

Matériaux

La superstructure des latrines peut être faite de matériaux locaux tels que le bambou, les nattes tressées, le bois, les bâches en plastique ou les tôles métalliques (bien que cela augmente la température intérieure de la cabine). On peut renforcer la fosse avec des briques, du bois imputrescible, du bambou, du béton, des pierres ou du mortier. La dalle peut être fabriquée sur place à l’aide d’un moule et de ciment ou, à défaut, en bois ou en bambou. Dans la phase de réponse aiguë, on peut utiliser des dalles de plastique préfabriquées. Dans le cas des fossa alterna il est nécessaire de disposer d’un approvisionnement constant en matières organiques, telles que des cendres ou des feuilles, afin de les ajouter après chaque utilisation.

Contexte

Les systèmes à double fosse sont appropriés lorsqu’il y a suffisamment d’espace et de potentiel de réutilisation de l’humus de fosse qui est généré. Par conséquent, ces systèmes sont mieux adaptés dans les milieux ruraux et périurbains et dans les communautés qui sont à l’aise avec la manipulation et la réutilisation des matières fécales. Comme la seconde fosse ne fonctionne que lorsque la première est pleine, ce qui peut prendre entre 6 et 24 mois, les systèmes secs à double fosse sont recommandés comme solutions à plus long terme dans les situations d’urgence prolongée.

Fonctionnement et entretien

Outre les interventions requises pour assurer le bon fonctionnement des latrines VIP, l’entretien des doubles fosses ventilées améliorées consiste à fermer et mettre hors service la fosse qui est pleine, puis à la vider avant de la réutiliser. La fossa alterna doit toujours être approvisionnée en matières organiques sèches qu’il faut ajouter dans la fosse après chaque utilisation. Si les fosses sont utilisées simultanément, le système ne fonctionne pas. Lorsqu’il n’y a qu’une seule interface utilisateur, et - pour les latrines VIP - qu’une seule conduite de ventilation, il est nécessaire de les transférer vers la seconde fosse lorsque la première est pleine. Certains modèles permettent de déplacer l’ensemble de la superstructure d’une fosse à l’autre.

Santé et sécurité

Le fait de recouvrir les excreta ou les fèces avec de la terre, de la cendre ou des feuilles permet de réduire considérablement la présence des mouches et les mauvaises odeurs. Le fait d’isoler le contenu de la fosse pendant au moins un an rend l’humus de la fosse plus sûr et plus facile à manipuler. Cependant, il faut toujours être vigilant lors de la manipulation du produit sortant. Les mêmes précautions que celles qui sont prises lors de la manipulation du compost s’appliquent à l’humus provenant des doubles fosses VIP ou des fossa alterna. Les autres préoccupations sanitaires sont liées au risque potentiel de contamination des eaux souterraines par les lixiviats ainsi qu’aux risques d’effondrement et de débordement des fosses en cas d’inondation. Les risques pour la santé liés à la présence de mouches ne sont pas complètement éliminés par la ventilation.

Coûts

Les coûts de construction des systèmes secs à double fosse sont généralement deux fois plus élevés que ceux des systèmes à fosse unique, sauf pour ce qui est de l’interface utilisateur qui peut être déplacée. Cependant, les coûts de fonctionnement et d’entretien sont moins élevés puisque les fosses doivent être vidées moins fréquemment. Étant donné que la superficie nécessaire est multipliée par deux par rapport aux systèmes à fosse unique, tous les coûts associés à une utilisation intensive du sol doivent être pris en compte.

Aspects sociaux

Les utilisateurs de cette technologie doivent avoir une bonne compréhension des avantages des latrines à double fosse et doivent avoir la volonté de les faire fonctionner et de les entretenir. Les systèmes à double fosse sont en principe destinés aux ménages individuels, ce qui garantit une attribution claire des responsabilités en termes de fonctionnement et d’entretien. Dans le cas de toilettes partagées ou publiques, il est impératif de déterminer clairement les responsabilités d’exploitation et d’entretien avant la mise en œuvre.

Critères de décision clés

Produits entrants

Excreta
Fèces

Produits sortants

Humus

Phase d'urgence

Stabilisation + +
Relèvement + +

Caractéristiques des sols

Niveau d’application

Ménage + +
Voisinage + +

Avec et sans usage d’eau

Sans usage d’eau

Niveau de gestion

Ménage + +
Partagé + +
Public +

Complexité technique

Faible

Espace requis

Moyen

Objectifs et caractéristiques clés

Confinement des excreta. Réduction du volume des boues. Durée de traitement prolongée.

Forces et faiblesses

  • Excavation plus facile des boues transformées que pour les systèmes à fosse unique
  • Réduction du volume des boues et des agents pathogènes
  • Peuvent être construites avec des matériaux disponibles localement
  • L’humus de fosse peut être utilisé comme engrais/amendement de sol
  • Multiplie par deux la surface
  • Possibilité de contamination des eaux souterraines
  • Apport constant de matières organiques nécessaire pour le fonctionnement de la fossa alterna

Références sélectionnées

Directives de construction pour les fossa alterna

Morgan, P. R. (2007): Toilets That Make Compost. SEI, Stockholm, Sweden

Monvois, J., Ganert, J., Freneux, C., Guillaume, M. (2010): How to Select Appropriate Technical Solutions for Sanitation. Programme Solidarité Eau (pS-Eau), Paris, France

Les effets de l’humus de fosse sur la croissance des plantes

Morgan, P. (2004): Plant Trials Using Fossa Alterna Humus. EcoSanRes/ SEI, Stockholm, Sweden

arrow_upward