S.11 Toilettes chimiques

Les toilettes chimiques, parfois aussi appelées « toilettes portatives », peuvent être utilisées comme solution immédiate dans la phase de réponse aiguë d’une urgence. Les toilettes chimiques sont généralement intégrées dans une cabine portable préfabriquée en plastique. Elles collectent les excreta humains dans un réservoir de rétention étanche contenant des produits chimiques, dont le rôle est de désinfecter les excreta et/ou de diminuer les odeurs.

Les toilettes chimiques sont constituées d’une cabine préfabriquée complète et dotée d’un réservoir de stockage, généralement d’une capacité de 200 L, dans lequel on ajoute une solution chimique. Une petite quantité d’eau et de produits chimiques sont mélangés et tiennent lieu d’eau de chasse. Le réservoir de rétention recueille les excreta, le liquide mélangé pour tirer la chasse et le matériel de nettoyage anal. Les additifs chimiques présents dans l’eau de chasse et dans le réservoir de rétention réduisent les odeurs et désinfectent partiellement les excreta.

Considérations sur la conception

Les toilettes chimiques peuvent servir entre 75 et 100 personnes avant d’être vidangées. Une cabine standard mesure environ 110 cm de côté et 210 cm de haut, donc assez grande pour une personne. Elle est dotée d’un revêtement de sol lavable, de grilles d’aération et d’un conduit de ventilation. Les modèles standards sont commercialisés avec de nombreuses variantes en termes d’interfaces utilisateur (urinoirs, dalles, siège), d’accès pour les personnes à mobilité réduite et d’un dispositif de lavage des mains qui peut être placé à l’intérieur de la cabine. Des réservoirs de rétention plus grands (> 200 L) et des modèles adaptés aux conditions hivernales (avec antigel) sont également disponibles. Les toilettes doivent être situées dans des zones accessibles aux véhicules de vidange motorisés C.2 . La gestion finale des boues produites est une question cruciale et une solution sans risque pour la santé et l’environnement doit être identifiée avant d’envisager l’installation de toilettes chimiques.

Matériaux

Les toilettes chimiques sont livrées sous forme d’une cabine préfabriquée complète. Elles sont parfois disponibles auprès des distributeurs du pays d’intervention ; dans le cas contraire, elles peuvent être acheminées par avion. La solution chimique couramment utilisée est le glutaraldéhyde, le formaldéhyde ou la soude caustique (hydroxyde de sodium). Des mélanges d’enzymes plus écologiques ont également été mis au point. Il faut également disposer de matériel de nettoyage anal sec, d’équipement de nettoyage des toilettes ainsi que d’un camion de vidange.

Contexte

Les toilettes chimiques sont appropriées pour la phase de réponse aiguë d’une urgence et sont particulièrement adaptées aux zones inondables, quand il est difficilement envisageable de creuser des fosses, dans les zones urbaines, lorsqu’il y a peu d’eau et lorsque l’on cherche une solution temporaire. Le confinement et l’isolement des excreta permettent de minimiser les risques de contamination et en font une bonne solution en cas de risque de choléra. Ce sont des installations partagées qui ne sont jamais utilisées comme toilettes domestiques.

Fonctionnement et entretien

Les toilettes chimiques sont munies d’une chasse d’eau qui fonctionne à l’aide d’une pompe à main ou à pied ou bien fonctionnent comme un système sec sans chasse d’eau. Si 75 à 100 personnes utilisent ces toilettes chaque jour, alors elles doivent être vidées quotidiennement grâce à un système de vidange et de transport motorisé C.2 . Les toilettes nécessitent un nettoyage et un contrôle réguliers des niveaux d’eau pour le lavage des mains et le nettoyage anal, des produits d’hygiène, du savon et des matériaux de nettoyage sec. En cas d’un nombre élevé d’utilisateurs, la présence permanente de personnel est recommandée (une personne pour 10 cabines), afin de garantir un bon niveau d’entretien et de nettoyage. Il est possible de rémunérer des membres de la communauté pour assurer cette fonction. Certains produits chimiques contenus dans les boues peuvent nuire à l’activité biologique d’installations de traitement comme les réacteurs anaérobies à chicanes S.14 ou les réacteurs à biogaz S.16 .

Santé et sécurité

Si la vidange est retardée ou omise, les toilettes chimiques peuvent très rapidement poser un sérieux risque sanitaire. Il est crucial de toujours mettre à disposition des dispositifs de lavage des mains U.7 approvisionnés en permanence en eau et en savon ou en désinfectant pour les mains. Les cabines doivent être situées sur un terrain plat et arrimées pour éviter des déplacements indésirables. Il est interdit de fumer dans les cabines car elles sont inflammables.

Coûts

Les coûts d’investissement moyens et les coûts d’exploitation élevés font que l’utilisation des toilettes chimiques n’est pas envisageable au-delà de la phase de réponse aiguë. Le coût global dépend du nombre de toilettes requis, de leur prix d’achat ou de location et de la durée du contrat.

Aspects sociaux

La communauté doit être impliquée dès le début du processus de mise en œuvre et les bénéficiaires doivent être informés de la période pendant laquelle les toilettes seront disponibles, ainsi que de la stratégie de gestion des excreta dans la communauté. En général, les toilettes chimiques sont des installations sanitaires confortables et sûres et sont souvent bien acceptées. Le choix de l’emplacement des toilettes est important, sans quoi les fortes odeurs dégagées lors de la vidange peuvent avoir un effet négatif sur leur acceptation. Il faut également tenir compte de la direction du vent dominant. D’autres problèmes peuvent être liés au principe de l’utilisation collective. Des familles peuvent refuser de partager les toilettes avec d’autres groupes et souhaiter disposer de toilettes personnelles. En outre, il est important de sélectionner des toilettes dont l’interface correspond aux habitudes des groupes cibles, par exemple qui leur permettent de s’asseoir ou de s’accroupir. Lorsque des musulmans font partie de la communauté cible, il convient de faire attention à l’orientation des toilettes par rapport au point de prière.

Critères de décision clés

Produits entrants

Excreta
Fèces
Urine
Produits chimiques

Produits sortants

Boues

Phase d'urgence

Réponse aiguë + +

Caractéristiques des sols

Peu contraignantes

Niveau d’application

Voisinage + +

Avec et sans usage d’eau

Sans usage d’eau

Niveau de gestion

Public + +

Complexité technique

Moyenne

Espace requis

Faible

Objectifs et caractéristiques clés

Confinement des excreta. Mise en service rapide.

Forces et faiblesses

  • Mise en service rapide
  • Bonne technologie en termes d’acceptation, de dignité et de confinement des excreta
  • Peuvent être déplacées facilement si nécessaire
  • Peuvent être utilisées dans les zones où il est impossible de creuser ou dans les zones urbaines
  • Onéreuses (en particulier pour l’exploitation et la maintenance)
  • Nécessitent un entretien quotidien
  • Impossibles à utiliser s’il n’existe pas d’endroit sécurisé pour déverser les boues à proximité
  • Relativement peu fréquentes en dehors de l’Europe, de l’Amérique du Nord et de certaines régions d’Amérique latine

Références sélectionnées

Guide de sélection de toilettes portatives ou chimiques dans les situations d’urgence

Harvey, P. A. (2007): Excreta Disposal in Emergencies. WEDC, Loughborough University, UK

Retour d’expérience sur l’usage de toilettes portatives dans des situations d’urgence

Eyrard, J. (2011): Is the “Portaloo” solution replicable? – Emergency WASH response after earthquake in Port au Prince, Haiti 2010 ACF, France

arrow_upward