D.6 Stockage et décharge contrôlés

Le stockage ou la décharge contrôlés désignent l’entreposage en surface des boues, des fèces ou d’autres matières qui ne peuvent plus être valorisés par ailleurs. Les décharges contrôlées sont des sites de rejet ultime des déchets, conçus pour protéger l’environnement de toute pollution.

Les décharges contrôlées sont destinées à accueillir les ordures ménagères, les boues et d’autres déchets. Le stockage ultime en surface est principalement utilisé pour les boues, mais peut également concerner les matériaux de nettoyage sec. Ceux-ci ne peuvent pas toujours être rejetés dans les toilettes utilisant de l’eau et sont alors mis dans une poubelle dont le contenu doit ensuite être géré séparément. Lorsqu’il n’existe pas de débouché pour valoriser les boues, celles-ci peuvent être placées dans des « monofills » (ou décharges contrôlées destinées uniquement aux boues) ou stockées en tas. Le stockage temporaire permet de déshydrater davantage les boues et de réduire la concentration en agents pathogènes avant le stockage ultime contrôlé.

Considérations sur la conception

Il n’est pas recommandé de mettre les boues en décharge avec les ordures ménagères, car cela réduit la durée de vie des décharges, généralement conçues pour les déchets dangereux. Contrairement aux décharges municipales contrôlées qui sont centralisées, les sites de stockage des boues peuvent être situés à proximité de leur lieu de production et de traitement, afin de réduire les contraintes liées au transport. Ce type de stockage n’impose habituellement pas de limite en termes de quantité de boues, puisque les charges en nutriments ou les taux agronomiques ne s’appliquent pas. Il faut toutefois tenir compte des risques de contamination de la nappe phréatique. Aussi, les aires de stockage les plus avancées comportent un revêtement étanche et un système de collecte et de traitement des lixiviats pour empêcher l’infiltration des nutriments et d’autres contaminants dans la nappe phréatique. Dans une décharge contrôlée, il est possible d’installer un système de récupération du gaz produit par les déchets et de le valoriser en tant que combustible ou source d’énergie. Les sites de stockage temporaire doivent être couverts pour éviter d’être mouillés par les précipitations et de produire davantage de lixiviats.

Matériaux

Les systèmes les plus sophistiqués nécessitent des conduites pour récupérer les lixiviats, des matériaux pour le revêtement étanche et éventuellement des conduites pour recueillir le gaz produit. Dans certaines situations, il est recommandé de couvrir les déchets à l’aide d’une bâche étanche.

Contexte

Lorsqu’il n’y a pas de valorisation possible des boues, il est toujours préférable de les entreposer de façon contrôlée plutôt que de pratiquer la décharge sauvage. Le stockage peut aussi constituer une étape intermédiaire permettant de sécher et d’assainir davantage les boues et de générer un produit sans risque et acceptable. Le stockage et la décharge contrôlés peuvent être pratiqués dans presque tous les climats et environnements, à l’exception des zones fréquemment inondées et lorsque la nappe phréatique est élevée. Ce sont des solutions adaptées lors de la phase de réponse aiguë à une situation d’urgence, dans la mesure où l’on peut trouver un lieu de stockage inaccessible aux populations et situé loin de plans ou de cours d’eau. Les lieux de stockage contrôlés basiques peuvent être améliorés ultérieurement et transformés en décharges contrôlées plus sophistiquées en installant un revêtement étanche et un système de drainage pour empêcher les infiltrations dans la nappe phréatique. Ce type d’installation requiert l’intervention d’experts techniques pour la conception et la réalisation. Le stockage contrôlé est une solution acceptable à court terme, en cas de crise, mais n’est pas recommandé sur le long terme en raison de ses effets négatifs sur l’environnement.

Fonctionnement et entretien

Les opérateurs en charge du site doivent s’assurer que seuls les matériaux appropriés y sont rejetés. Ils doivent contrôler la circulation et les heures d’ouverture. Il est indispensable qu’ils portent un équipement de protection individuelle approprié.

Santé et sécurité

Il est recommandé de limiter l’accès du public aux sites de stockage des boues par l’installation d’une clôture solide et de choisir un site éloigné des activités humaines pour limiter tout risque de contact humain ou de nuisance. Le choix de l’emplacement du site et les caractéristiques de conception sont essentiels pour éviter la contamination de la nappe phréatique par les lixiviats. Le développement de la vermine et de mares d’eau stagnante peut entraîner des problèmes d’odeurs et de transmission des maladies et doit être évité.

Coûts

Les coûts peuvent être élevés en raison de la forte emprise au sol des sites de stockage et de décharge contrôlés. Il faut également prendre en compte les coûts d’exploitation et d’entretien.

Aspects sociaux

Les installations de stockage et de décharge contrôlés peuvent être construites et gérées avec l’aide des communautés locales. Toutefois, elles doivent être situées loin des habitations pour des raisons de santé publique. Lorsque des activités économiques informelles se développent autour des décharges, il est conseillé d’informer les acteurs des risques sanitaires liés à la manipulation des déchets infectieux et humains.

Critères de décision clés

Produits entrants

Compost
Fèces séchées
Matériaux de nettoyage
Humus
Produits de prétraitement
Boues

Produits sortants


Phase d'urgence

Réponse aiguë + +
Stabilisation +
Relèvement +

Caractéristiques des sols

Peu contraignantes

Niveau d’application

Ménage +
Voisinage +
Ville + +

Avec et sans usage d’eau

à base d'eau et sèche

Niveau de gestion

Ménage +
Partagé + +
Public + +

Complexité technique

Moyenne

Espace requis

Élevé

Objectifs et caractéristiques clés

Rejet en toute sécurité

Forces et faiblesses

  • Peut limiter le recours aux décharges sauvages
  • Le stockage peut rendre les matières plus hygiéniques
  • Peut être pratiqué sur des terrains vacants ou abandonnés
  • Faibles compétences techniques requises pour l’exploitation et la maintenance
  • Forte emprise au sol
  • Lixiviation potentielle des nutriments et des contaminants dans la nappe phréatique
  • Mauvaises odeurs potentielles, en fonction du traitement subi précédemment
  • Peut nécessiter des équipements spéciaux pour l’épandage

Références sélectionnées

Informations sur la gestion et le traitement des boues de vidange et des biosolides

Strande, L., Ronteltap, M., Brdjanovic, D. (2014): Faecal Sludge Management (FSM) book - Systems Approach for Implementation and Operation. IWA Publishing, London, UK

EPA (1999): Biosolids Generation, Use, and Disposal in the United States. U.S. Environmental Protection Agency, Washington D.C., US

Lignes directrices sur la conception des décharges et sur leur localisation

Cointreau, S. (2004): Sanitary Landfill Design and Siting Criteria., Washington D.C., US

arrow_upward